Devenir ambassadeur de Budapest Voyage au Sziget Festival, c’est le rêve fantasmé de bon nombre de festivaliers... Arpenter les allées enchanteresses et épiques du « Meilleur Grand Festival Européen », une accréditation à la main, c’est le sésame pour des rencontres inoubliables assurées et une expérience hors du commun...

 

 

 


 

Pourquoi moi ?

 

 

Ma vie...

 

La question paraît si simple... Pourquoi moi ? Du haut de mes 22 ans et accompagné de mon bagage pratique, j’ose avouer que je suis un gros poisson (et mes chevilles ne gonflent pas encore, en même temps si j'ai des nageoires...). En effet, depuis plusieurs années, je vadrouille de festival en festival pour assurer mon avenir professionnel et acquérir les connaissances nécessaires dans la conception de projets, via le meilleur des apprentissages : la connaissance du terrain... Ainsi pour étayer ma soif de découvertes, je participe à de nombreuses manifestations (une dizaine de festivals en période estivale et plusieurs dizaines de manifestations par an) de divers panels : musiques actuelles ; théâtre de rue ; art visuel… ; pour mon plaisir, mais également pour étendre ma connaissance du milieu de l’évènementiel. D’ailleurs, cela me permet d’être ouvert à de nombreuses formes artistiques, et d’avoir des prérequis quant à la manière dont on peut promouvoir une structure auprès de professionnels du secteur ou au contraire, auprès de parfaits festivaliers, via des petites actions de street marketing par exemple.

 

Quant à mon cursus scolaire, il n'est pas terminé, il s'écrit encore : après une licence d’Économie et de Gestion, j’entre en Master « Marketing de l’Évènementiel Culturel » au mois de Septembre prochain.

 

 

Mes acquis...

 

Passant outre plusieurs projets d’animation social ou de diverses responsabilités dans l’évènementiel, je préfère présenter plus particulièrement mes capacités et mes actions dans le journalisme de terrain.

 

En 2009, pendant une année complète, grâce à une pratique sociale au sein d’une association de passionnés, j’ai appris les bases de la création vidéographique, via la conception d’un court-métrage (type clip vidéo) : préparation, tournage et montage. Ce film fut d’ailleurs diffusé lors du 44ème gala du court-métrage de Cholet (Maine-et-Loire – 49), et a participé au festival « Ptit Clap », édition 2010, de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine – 92). Cette pratique me permet donc d’être capable de tourner et de monter un clip « promotionnel » - vivant, vif et jeune - pour démontrer les joies et le bonheur d’une petite semaine au Sziget Festival !

 

Par ailleurs, grâce à une vraie implication dans le domaine de l’évènementiel, j’ai été appelé à participer à une opération de promotion d’un nouveau système d’écoute au sein du Main Square Festival en 2012 et 2013. Cette promotion a trouvé son écho dans plusieurs médias et partenaires : Direct Matin ; Sony France ; Bose Better Sound ; Deezer ; SoonNight ; w3sh ; Azzed ; Silence Events... notamment via la rédaction de petits articles diffusés dans le Direct Matin de la région lilloise et par une vidéo réalisée par un journaliste du même média. La voici :

 

 

Cette expérience m’a conforté dans l’idée que la promotion était une forme indéniable de tout métier dans l’évènementiel... Ça passe donc par la communication, l’aisance rédactionnel pour prouver l’intérêt de son projet, le partage d’avis avec les professionnels, l’écoute des attentes du public... Bref’, je suis capable de valoriser une structure comme il le faut. J’ai d’ailleurs besoin de ce savoir-faire pour un événement que je monte depuis 2010 dans ma localité, avec mes amis.

 

Savoir vendre un projet : c’est le propre de toute personne qui porte quelque chose qu’elle aime à bout de bras. Et je peux vous dire que j’aime Budapest Voyage !

 

 

Mes photographies...

 

Dans cadre de ma formation, j’ai eu à promouvoir une salle de concerts fictive sur les réseaux sociaux en se projetant comme community manager. Tous les réseaux sociaux étaient utilisés [Facebook ; Twitter ; MySpace ; Blogger (blog en général) ; YouTube ; Dailymotion...], je suis donc apte à les utiliser à bon escient. Par ailleurs, j’ai dû m’adonner aux joies de la photographie pour promouvoir cette salle fictive. On peut donc retrouver quelques-unes de mes photos dans une galerie. À l’époque, l’appareil photo numérique utilisé était celui d’un téléphone portable ; la qualité des couleurs n’est donc pas à juger... La galerie Flickr est disponible ici : Flickr - Galerie de la Salle Yssure

 

 

Mon avis...

 

Je pense avoir donné mes principaux atouts, et il ne me reste plus qu’une envie : atteindre l’île de la liberté !

 

 


Pour quoi faire ?

 

 

Pourquoi aller au Sziget Festival en tant qu’ambassadeur ? Avant tout pour découvrir, vivre une expérience, rêver, partager des bons moments avec mes amis qui font le festival depuis plusieurs années... Mais aussi pour me rendre compte de la taille de cet événement et de la manière dont il est géré. Cette accréditation serait une vraie chance pour moi de découvrir les rouages d’un tel festival, et de faire partager mes découvertes aux lecteurs du blog.

 

Bien sûr, mon principal attrait restera les concerts (notamment Blur, David Guetta, Feed Me, Franz Ferdinand, Nero ou Nicky Romero ; j'irai aussi revoir : Biffy Clyro, Boys Noize, Mika, Netsky, Parov Stelar Band, Ska-P, Woodkid...), mais je m’attarderais aussi sur le public et ses particularités (origines ; motivations...).

 

Pour terminer, j’ai eu la chance de participer à de gros festivals (Dour Festival, Les Vieilles Charrues, Hellfest, Main Square Festival...) et d’observer la gestion du site / des gens / de l’environnement / du son / des stands de nourritures et de boissons... Ils sont tous différents, mais chaque détail compte pour que l’évènement soit réussi. Pour le Sziget Festival, j’essaye de me baser sur ce que mes amis m’en disent mais il est difficile de se faire une idée sans y être vraiment allé. Généralement les gens m’en disent du bien, même si le côté convivial au camping ressort beaucoup plus que les concerts auxquels on peut assister... Mais c’est normal : comme dit si bien Wikipédia : « un festival est une manifestation à caractère festif » ! Évidemment, j’aimerais beaucoup avoir la chance d’écarquiller mes yeux, d’ouvrir mes oreilles et de développer tous mes sens au beau milieu de l'île d'Óbuda. J’attends donc de pouvoir m’y amuser, de découvrir, explorer, partager et m’émerveiller... C’est pas ça la magie du Sziget Festival ?

 

 

 

Comme a dit Benoît Granger : « ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté... »