RSS actualités hongroises : L'actualité de la Hongrie en français


Budapest pratique

Vous trouverez ci-dessous une sélection d’articles sur la politique hongroise, l’économie hongroise et la société hongroise. Nous vous mettons également à disposition les principales actualités sportives et culturelles de Hongrie. Nous avons choisi les meilleurs site  d’informations en français et en anglais pour vous présenter ce petit florilège des articles d’informations ayant trait à la Hongrie.

  • La Pologne, comme la Hongrie, veut que la Turquie entre dans l’UE
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan était en visite en Pologne mardi, où il a reçu le soutien du président Duda. "La Pologne continue de soutenir les efforts de la Turquie pour rejoindre l'Union européenne, la Turquie ayant cette aspiration depuis de nombreuses années", a déclaré le président polonais Andrzej Duda lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue turc à Varsovie.
  • En Tchéquie, la victoire annoncée de Babiš, c’est l’échec des sociaux-démocrates
    La social-démocratie européenne s’apprête à subir un nouveau revers, cette fois-ci en Tchéquie, ce week-end. À quelques jours des élections législatives du 20-21 octobre, la presse nationale et étrangère se prépare à un triomphe du mouvement populiste ANO, les yeux rivés sur son meneur, Andrej Babiš. Il est pourtant impossible de comprendre le phénomène Babiš sans regarder du côté de ses partenaires de coalition, les sociaux-démocrates, pourtant pas dépourvus d’un bilan honorable. Le parti social-démocrate tchèque (ČSSD) a joué un rôle majeur dans la transformation du pays après la chute du régime communiste en 1989. Il a même tenu les rênes du pays sur le chemin du « retour vers l’Europe » [...]
  • Un nouveau pont sur le Danube entre la Hongrie et la Slovaquie
    Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son homologue slovaque Robert Fico ont posé la première pierre d'un nouveau pont sur le Danube entre Komárom en Hongrie et Komarno en Slovaquie. Komárom la hongroise, sur la rive droite du Danube, et Komarno la slovaque, sur la rive gauche, seront reliées dès l'automne 2019 par un nouveau pont dont le début des travaux a été lancé mardi par Viktor Orbán et Robert Fico.
  • Edito

    » Représenter l’irreprésentable «

    Quand la chronique du cinéma est à la une

    Chères lectrices, chers lecteurs,

    Cette année, la grande révélation au Festival de Cannes - c'était un film hongrois, Le Fils de Saul, le film de László Nemes qui a remporté  le Grand Prix du Festival ainsi que le prestigieux prix FIPRESCI des critiques de cinéma.

    Le film représente un chapitre mal connu de l’horreur des camps de concentration – et cela par un approche unique dans la représentation de l’Holocauste au cinéma. C’est un jeune réalisateur qui a passé la moitié de sa vie en France, mais retourne en Hongrie pour raconter l’extermination des Juifs Hongrois, dans un nouveau langage cinématographique elliptique et centré sur les visages.

    en lire plus

  • L’Europe contre vents et marées

    C’est un vibrant plaidoyer pour l’Europe que nous livre Enrico Letta dans son ouvrage paru en français sous le titre « Faire l’Europe dans un monde de brutes »(1).  Ancien ministre et Président du Conseil italien, ancien parlementaire européen et aujourd’hui doyen de l’école des affaires internationales de Sciences Po Paris et Président de l’Institut Jacques Delors

    Enrico Letta expose sa vision de ce que devrait être l’Europe de demain, celle que nous devons laisser à nos enfants. Une Europe des valeurs.

    Nombreux sont ceux, de par le monde, qui voudraient voir leurs enfants grandir dans un espace où nos valeurs seraient aussi les leurs : démocratie, droit à l’éducation, protection des travailleurs, parité homme / femme, respect de l’environnement, abolition de la peine de mort, laïcité, liberté de culte, d’expression, liberté de la presse, etc. Ces valeurs sont primordiales. Ce sont celle de l’Europe, celles que nous devons promouvoir dans un monde « de brutes » qui souvent les bafouent parfois même à nos frontières dans des pays qui, hier encore, frappaient aux portes de l’Union.

    en lire plus

  • Budapest pleinement satisfaite par les résultats des élections en Autriche
    Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et le chef de la diplomatie Peter Szijjártó ont tous deux félicité le leader du parti conservateur autrichien Sebastian Kurz, vainqueur des élections législatives autrichiennes dimanche dernier. Une coalition avec le parti d'extrême-droite FPÖ servirait pleinement les intérêts de Budapest. Après les déclarations élogieuses et visiblement réjouies du ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó, c'est le porte-parole Bertalan Havasi qui a annoncé que le Premier ministre hongrois avait lui aussi adressé ses félicitations à Sebastian Kurz.
  • Loi CEU : les universités obtiennent un délai d’un an
    Le gouvernement a décidé d’augmenter d’un an le délai accordé aux universités pour leur mise en conformité avec la loi sur l’enseignement supérieur, dite "loi CEU". La réforme qui avait provoqué une vague d’indignation en Hongrie et dans toute l’Europe, au printemps dernier, n’a pas fini de faire parler d’elle. Le ministre hongrois de la Justice, László Trócsányi, a annoncé vendredi lors d’une conférence de presse que la date butoir pour que les universités étrangères en Hongrie remplissent les modalités de la loi sur l’enseignement supérieur serait reporté, de janvier 2018 à janvier 2019.
  • Triste clap de fin pour la rubrique cinéma d’Origo
    L’ensemble des journalistes composant la rubrique “Filmklub” du média pro-gouvernemental Origo a démissionné la semaine dernière, suite à la parution à leur insu d’un article non approuvé qualifiant notamment une comédie sur l’arrivée des migrants en Allemagne de “film de propagande”. Le Jeudi 12 octobre en début de journée, les cinq membres de la rubrique “Filmklub” du média pro-gouvernemental Origo ont annoncé sur leur page Facebook leur démission suite à la parution la veille d’un article intitulé Kóla, popcorn és migránspropaganda.
  • La France vient promouvoir l’Europe à plusieurs vitesses à Budapest
    En visite à Budapest jeudi et vendredi, la Ministre française chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a tenté de faire admettre l'idée d'Europe à plusieurs vitesses promue par Emmanuel Macron. Nathalie Loiseau a eu des discussions avec Péter Szijjártó, Ministre des affaires étrangères, Szabolcs Takács, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes et László Trócsányi, Ministre de la Justice. Puis c'est dans le cadre somptueux de la bibliothèque de l'Université Eötvös Loránd (ELTE) que la ministre en charge des Affaires européennes a tenu une conférence en marge d'une rencontre avec les diplomates hongrois.
  • Art contemporain : Budapest ambitionne d’être « le cœur culturel de l’Europe centrale »
    Les pavillons de l'espace Millenáris accueillent depuis mercredi la septième édition de l'Art Market Budapestois, la foire d'automne dédiée à l'art contemporain. Cette année la Hongrie a choisi de mettre à l'honneur Israël. Les bouteilles de vin se débouchent, les exposants s'affairent. L'inauguration de la septième édition de l'Art Market se fait dans le huis-clos […]
  • World Press Photo : la liberté d’expression comme message, la photographie comme vecteur

    Du 21 septembre au 23 octobre, le musée ethnographique accueille l’exposition “World Press Photo 2017(1). Parmi les 80408 clichés venus de 126 pays, une centaine d’images ont été sélectionnées par les membres du jury de ce célèbre concours annuel honorant la photographie de presse.

    Habituellement destiné à faire connaître les modes de vie traditionnels des populations hongroises, le musée ethnographique se transforme. Rassurez-vous pas architecturalement, il n’en n’a pas besoin. Que peut-on rajouter ou enlever pour le rendre plus magnifique ?! Rien. Il se transforme car il accueille, l’espace d’un mois, les photographies primées du concours mondialement connu World Press Photo.

    en lire plus

  • Strasbourg accueille à partir d’aujourd’hui le mois du Cinéma tchèque
    Le cinéma Odyssée de Strasbourg accueille pendant un mois le festival du cinéma tchèque. Organisé par la Représentation permanente de la Tchéquie auprès du Conseil de l’Europe en partenariat avec le Festival Czech-In et l’association Kino Visegrad, cet événement s’inscrit dans le volet culturel de la présidence tchèque du comité des ministres du Conseil de […]
  • Pologne : le combat contre l’avortement porté à l’ONU
    Son projet d’interdiction totale de l’avortement rejeté par la rue il y a un an, le gouvernement polonais a déplacé son combat sur le terrain de l’ONU et son Comité des droits de l’Homme pour faire passer les idées réactionnaires anti-IVG de l’organisation Ordo Iuris. Et si cela préfigurait de nouvelles tentatives de restreindre l’accès à l’IVG en Pologne ? Le gouvernement polonais demande au Comité des droits de l’Homme de ne plus protéger le droit à l’avortement en cas de grossesse issue d’un viol, de maladie grave du fœtus ou de menace de souffrance pour la femme. Le gouvernement souhaite également supprimer l’interdiction de poursuivre en justice les femmes qui se sont faites avorter illégalement.
  • Oscars : le cinéma d’Europe centrale entend encore briller en 2018
    Les pays de l’Est comptent bien briller à nouveau lors de la cérémonie des Oscars qui aura lieu le 4 mars prochain à Hollywood. Cette année encore, la production cinématographique a été riche en Europe centrale et chaque pays espère ravir la statuette dorée aux 96 autres candidats de la catégorie Meilleur Film en langue […]
  • Comprendre le débat sur l’origine des Hongrois
    L'étude menée par l'équipe de Tibor Török a suscité de nombreux remous dans la communauté des historiens et archéologues hongrois. Selon ces derniers, les résultats présentés par les généticiens de Szeged, affirmant la filiation des anciens Hongrois avec les Huns, ignorent les progrès de l'archéologie contemporaine et présentent de nombreux biais d'analyse. Nous faisons ici le point sur la controverse.
  • Tchéquie : sur les réseaux sociaux, Babiš et Okamura font le plus de bruit
    L’influence des réseaux sociaux sur les résultats des élections en Tchéquie est de plus en plus grande d’une année à l’autre. Particulièrement pour les élections parlementaires de cette année, les partis politiques et leurs dirigeants faisant désormais appel à des spécialistes qui gèrent à leur place les profils Facebook, Twitter ou Instagram. Comment s’y prennent-ils ? Peu avant les élections, la société SentiOne a fait des recherches détaillées sur le sujet. Vous trouverez ses résultats ci-dessous.
  • En marche! vs Momentum : le messianisme en politique, de Paris à Budapest
    Le président français Emmanuel Macron et le président du jeune parti hongrois Momentum, András Fekete-Győr adoptent tous les deux une posture non dénuée d’une certaine dimension messianique. Pour un observateur attentif de la vie politique en France et Hongrie, les nombreuses analogies existant entre le parti La République en marche (LREM) et le Mouvement Momentum […]
  • Disparition de József Nepp, géant du film d’animation hongrois
    Le très célèbre dessinateur hongrois József Nepp est mort ce lundi à l’âge de 84 ans. L’annonce est venue de la famille de l’artiste elle-même dans la journée d'hier. Le père de la série Gusztáv laisse derrière lui une œuvre riche et éternelle. Né à Csepel (Budapest) le 23 juin 1934, József Nepp était une grande figure du film d'animation hongrois. Après une formation de peintre-décorateur à l'école supérieure des arts appliqués de Budapest, il rejoint en 1957 les studios de dessin animé Pannónia où il devient rapidement préposé à la conception des arrières-plans. Il y rencontre Tibor Csermák et Attila Dargay avec lesquels il tourne en 1961 le court-métrage animé Szenvedély, dont il tirera son "Gusztáv", un "monsieur-tout-le-monde" qui fera l'objet d'une longue série de 120 épisodes.
  • A Budapest, la tour MOL ravive les débats autour de la construction de gratte-ciels
    Présenté à la presse le 4 octobre dernier, le projet de la tour MOL à quelques dizaines de mètres du Danube ravive les débats autour des constructions en hauteur à Budapest. Si la mairie soutient le projet, le gouvernement semble décidé à le faire capoter. La compagnie pétrolière hongroise MOL envisage de construire son nouveau siège social dans le futur quartier d'affaires de "BudaPart", aux abords de la digue de Kopasz dans le 11e arrondissement de Budapest. Designée par la célèbre agence londonienne Foster + Partners, il s'agirait de la première vraie tour de bureau de la capitale hongroise.
  • Babiš mis en examen dix jours avant sa victoire attendue aux législatives tchèques
    L’homme d’affaires et ancien ministre des Finances tchèque, Andrej Babiš, a été mis en examen pour détournement de fonds européens, peu avant une élection générale dont il reste toutefois le grand favori. Andrej Babiš a annoncé lui-même sa mise en examen lundi : « J’ai reçu une décision sur l’ouverture de poursuites judiciaires dans une pseudo-affaire […] J’ai immédiatement fait appel de cette décision ».
  • Réfugiés : le vice-Premier ministre hongrois évoque un complot maçonnique
    « La cause originelle de la crise migratoire est la franc-maçonnerie", a déclaré le vice-Premier ministre Zsolt Semjén, dimanche lors d’une interview donnée à la radio Kossuth. Il s'en est également pris au Commissaire européen Tibor Navracsics qui avait démenti toute influence de George Soros sur la Commission européenne. Zsolt Semjén, vice-Premier ministre et président du parti chrétien-démocrate (KDNP) qui gouverne en coalition avec le Fidesz, verse dans des théories conspirationnistes. Lors d'une interview sur la radio publique hongroise dimanche matin...
  • Pologne : la police perquisitionne des ONG de défense des droits des femmes
    Des perquisitions visant des associations pour la défense des droits des femmes se sont déroulées dans plusieurs villes de Pologne la semaine dernière. L'opposition y voit la main du gouvernement réactionnaire Droit et Justice.  Des fonctionnaires de police ont franchi les portes des bureaux des ONG œuvrant à la protection des droits des femmes dans plusieurs villes polonaises, mercredi 4 octobre. Ils en sont sortis avec des ordinateurs, des disques durs, des dossiers. Selon le porte-parole de la police, cette action est liée à l’enquête concernant le fonctionnement du Fonds de l’Assistance aux Victimes affilié au Ministère de la Justice et s'est défendu de viser particulièrement les associations féministes. L’ordre de perquisition a été délivré par le Parquet et les dossiers emportés concernent en effet des subventions accordées par le Fonds à ces organisations sur la période 2012–2015.
  • Andrzej Stasiuk, profession : homme de l’Est
    Tous les livres de l’homme de lettres polonais Andrzej Stasiuk – romans, nouvelles ou récits – voyagent à l’est. Son dernier récit traduit a pour titre L’Est. Un voyage dans l’espace et tout autant dans le temps. Article publié initialement sur le blog de l’auteur, dans le club de Mediapart. L’Est est le titre du dernier livre […]
  • Le prix « Népszabadság » attribué au journal local Szabad Pécs
    Une centaine de personnes s'est rassemblée sur Pozsony út dans le 13e arrondissement de Budapest pour se souvenir qu'il y a un an, l'emblématique journal de gauche avait brutalement cessé de paraître, racheté par des proches du pouvoir.
  • Péter Korniss, mémoire vivante

    Du 29 septembre au 8 janvier, la Galerie Nationale Hongroise accueille l’exposition “ Mémoire continue “. Celle-ci retrace le travail de Péter Korniss, maître de la photographie, du début des années 60 à nos jours.

    Péter Korniss est un photographe accompli et reconnu. Pour ceux qui en douteraient, ses clichés exposés à la galerie Várfok (1)courant octobre le prouvent. Une seule galerie semble insuffisante pour contenir son génie.

    De ses débuts dans le magazine féminin hebdomadaire “ Nők Lapja” (Le Journal des Femmes) à aujourd’hui, il a reçu de nombreuses récompenses dont notamment le prix Kossuth, considéré en Hongrie comme le plus prestigieux dans le domaine culturel. L’exposition est une sorte de cadeau, de don fait à la Galerie nationale. Nous sommes tous invités à aller admirer ce travail de toute une vie.

    en lire plus

  • « L’affaire Őcsény » démontre l’hystérie autour de l’accueil des réfugiés en Hongrie
    Dans le sud de la Hongrie, la petite localité d’Őcsény a fait l’objet la semaine dernière d’un intense emballement médiatique autour de l’accueil d’une petite dizaine de réfugiés par un aubergiste dans le cadre d’un hébergement d’urgence. Le résultat : un village divisé, un maire démissionnaire et une instrumentalisation politique de l’affaire par le Premier ministre […]
  • Budapest: quand tourisme et culture font bon ménage

    Conférence de presse ART MARKET 2017

    Il est désormais devenu un lieu commun de citer Budapest comme l’une des villes d’Europe les plus en vogue auprès des touristes. Centre touristique, certes, mais aussi centre culturel. Il nous suffira de mentionner sa bonne demi-douzaine d’orchestres de stature internationale, dont l’Orchestre du Festival d’Iván Fischer (BFZ) considéré comme l’une des meilleures formations au monde. Orchestres se produisant dans au moins autant de salles, dont le merveilleux auditorium du Palais des Arts (Müpa), équivalent, toutes proportions gardées, de notre Philharmonie. Sans parler de sa vie théâtrale servie par des troupes de haut niveau. Ni même de son Opéra qui offre désormais des productions de qualité, au demeurant très appréciées des visiteurs étrangers de passage.

    en lire plus

  • Ágnes Polónyi, harpiste: “ La musique est pour moi une sorte de méditation”

    Créé en 1983, l’Orchestre du Festival de Budapest jouit d’une réputation mondiale. Récompensé en 1998 d’un Gramophone Award (l’une des distinctions les plus prestigieuses récompensant un orchestre) suite à l’enregistrement du “ Mandarin Merveilleux ” de Bartók, il se produit à ce jour partout dans le monde, enchantant tous les amoureux de la musique classique. La harpiste de l’ensemble se confie au JFB.

    JFB: Àquel âge avez-vous commencé l’apprentissage de la harpe ? Vos parents étaient-ils eux aussi musiciens ?

    en lire plus

  • L’Espagne, la Catalogne et le sabordage de la Tchécoslovaquie
    En 1992, les Tchèques, fatigués de la surenchère des revendications de Bratislava, ont fini par laisser les Slovaques prendre leur indépendance. 25 ans après, les Espagnols doivent-ils faire de même avec les Catalans ? « En réaction à la déclaration unilatérale de souveraineté adoptée par le parlement slovaque ainsi qu’aux « feux de souveraineté » allumés aux quatre […]
  • Viktor Orbán a-t-il déja gagné les élections en Hongrie en 2018 ?
    Nous avons consacré notre émission Francia Hangja sur Tilos Rádió du samedi 23 septembre 2017 à l'état des lieux des forces politiques à six mois des élections législatives en Hongrie.
  • Chez Tesco, « la plus importante grève en Hongrie depuis 1991 »
    Au début du mois de septembre, des employés de l’entreprise multinationale TESCO ont mené la plus grande grève dans le secteur privé depuis la chute du communisme en Hongrie. Les pourparlers avec la direction sont toujours en cours pour obtenir une augmentation salariale et le recrutement de personnel. Le politologue Ambrus Kiss revient sur ce petit événement historique et plus largement sur les questions salariales et syndicales en Hongrie.
  • Les Hongrois descendent-ils des Huns ? Des généticiens relancent la controverse
    La controverse sur l'origine « hunnique » des Hongrois a été brusquement ranimée. Une équipe de généticiens de Szeged affirme que les ancêtres des Hongrois disposaient d'un pourcentage important de l'ADN des Huns. Plus scabreux encore,  ils posent l'hypothèse selon laquelle ce sont les Avars, alors établis dans le bassin des Carpates, qui parlaient la langue hongroise et non les Hongrois eux-mêmes.
  • Hongrie : plombé par son parti, le candidat socialiste jette l’éponge
    László Botka ne sera finalement pas le candidat socialiste aux élections législatives du printemps 2018. Symbole du "coup de barre à gauche" du MSzP, le populaire maire de Szeged a rencontré de nombreuses difficultés à rassembler l'opposition. Selon lui, "les partis démocratiques ne semblent pas vouloir gagner en 2018".  László Botka a annoncé ce matin renoncer à la tête de liste socialiste en vue des élections législatives du printemps prochain. "Les partis démocratiques ne semblent pas vouloir gagner en 2018", a-t-il déclaré, pointant les difficultés qu’il a rencontrées ces derniers mois à construire une liste d’union de toute la gauche. "Leur objectif se limite à envoyer quelques personnes siéger sur les bancs de l’opposition du régime Orbán" a-t-il également persiflé contre les partis LMP et DK, lesquels ont désigné la semaine dernière leurs propres candidats au poste de Premier ministre.
  • Orbán le Hongrois, Gruevski le Macédonien et Janša le Slovène se serrent les coudes
    Le Premier ministre Viktor Orbán s'est rendu en Macédoine pour soutenir les chefs de file des nationalistes-conservateurs en Macédoine et en Slovénie, Nikola Gruevski et Janez Janša. Viktor Orbán s'est rendu sur les bords du lac d'Ohrid jeudi pour rencontrer deux anciens Premiers ministres déchus et rejetés dans l'opposition : le leader du parti de droite VMRO-DPMNE, Nikola Gruevski, et Janez Janša du Parti démocratique de la Slovénie (SDD).
  • « La réforme de l’UE aura lieu seulement quand tous les Etats y trouveront leur place »
    La cheffe du gouvernement polonais Beata Szydło a été interrogée vendredi dernier sur sa vision des réformes de l'Union européenne lors d'une conférence de presse tenue en marge du sommet européen consacré au numérique organisé par la présidence estonienne de l'UE. Article publié le 29 septembre 2017 sur Dziennik.pl sous le titre "Premier Szydło: Podział Europy […]
  • L'Institut Français de Budapest a ouvert ses portes

    Rencontre à Budapest avec Hugues Denisot

    La journée Portes ouvertes a eu lieu samedi, le 16 septembre à l’Institut Français de Budapest dans une ambiance joyeuse et très animée pour la rentrée. Des jeux pour les plus petits avec Astérix et Obélix, une sensibilisation au Scrabble francophone dans son format duplicate pour les plus grands et la présentation de jeux linguistiques pour la classe par les éditions ELI. Puis les visiteurs ont été invités  à s’inscrire pour suivre des cours de français à tous les niveaux. Nous avons rencontré Hugues Denisot, attaché de coopération éducative de l’Institut Francais et coordinateur des Alliances Françaises de Hongrie.

    en lire plus

  • La droite polonaise salue la percée de l’AfD en Allemagne malgré son tropisme russe
    Avec 13,5% des voix, le parti d'extrême-droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) réalise une performance spectaculaire quatre ans après sa création. En Pologne, les soutiens du PiS saluent l'émergence d'une force anti-migrants, ce malgré le tropisme russe de l'AfD. Article de Michał Wilgocki publié dans Gazeta Wyborcza le 24 septembre 2017 sous le titre "Wybory w […]
  • Un Don Juan audacieusement rajeuni sur la scène de Budapest: fraîcheur et séduction

    Suite aux éloges particulièrement chaleureux parus dans la presse américaine, qualifiant la production de„brillante, merveilleuse et rafraîchissante”et la mise en scène de… captivante, créative et audacieuse.”(New York Times), nous pouvions nous attendre à vivre ce soir un véritable événement qui fera date. Tel fut le cas.

    en lire plus

  • Márk Martinkó, photographe : « Nous avons besoin de verdure autour de nous »

    Depuis le 29 août, le centre Capa héberge une exposition nommée “ Artificial Green” où l’on peut découvrir les clichés de ce photographe reconnu par ses pairs et notamment récompensé par l’International Photography Awards en 2015 et 2016. Pas moins de cinq années de travail ont été nécessaires pour capter le plus habilement possible la relation entre l’homme et la nature qui le fascine. Durant ces cinq années, Martinkó Márk a cherché à illustrer l’impact humain sur son environnement, écartant progressivement la nature au profit de la technologie.

    en lire plus

  • Orchestre du Festival de Budapest (BFZ), saison 2017-18: la parole est aux musiciens

    Si la réputation de l’Orchestre du Festival de Budapest n’est plus à faire, l’un des secrets de son succès réside, outre la qualité intrinsèque de ses musiciens, dans cette franche convivialité empreinte de simplicité et de spontanéité que son chef Iván Fischer a su imprimer entre ses membres.

    C’est dans cet esprit que fut présentée à la presse la saison 2017-2018 de l’orchestre. Cette fois-ci non par Iván Fischer, mais sous la forme inédite d’une conversation à bâtons rompus entre invités et membres de la formation. Le tout animé par la directrice adjointe de l’orchestre, Orsolya Erdődy, dans un cadre s’y prêtant idéalement par son intimité: la salle des répétitions. Disposés en cercle, les musiciens - un clarinettiste, un contrebassiste, une harpiste et deux violonistes - nous firent part de leurs impressions, temps forts ou au contraire difficultés auxquelles ils se voient confrontés  dans leur quotidien.

    en lire plus

  • Izrael továbbra sem lehet a frankofónia tagja

    A közel-keleti országban legalább 300 ezer frankofón él.

  • Hogyan győzzük meg a magyar cégeket?

    Egyre több francia akar szerencsét próbálni Budapesten.

  • Soha többé Vél d'Hiv !

    Emmanuel Macron és Benjamin Netanjahu izraeli miniszterlenök megemlékezett a Vél d'Hiv razziáról.

  • Francia nemzeti ünnep: miért pont július 14-én?

    Amikor a franciák ünneplik a „Quatorze Juillet”-t, a Bastille bevétele jut eszükbe.

     

  • Lakáskiadás - Párizs szigorítana

    Aki az Airbnb-n akarja kiadni a lakását, októbertől regisztrálnia kell magát.

  • A francia terroresemények kronológiája

    A Wikipédia alapján fordított kétnyelvű gyűjtemény kiváló fordítási gyakorlat és - sajnos - aktuális szókinccsel gyarapítja a nyelvtanulót.

  • Voile : Nándor Fa finit huitième du Vendée Globe

    Nándor Fa a participé à son troisième Vendée Globe lors de l'automne et de l'hiver 2016-2017. La première fois, en 1992-1993,

  • Szexista a francia nyelv?

    Az ember nem tudja, sírjon vagy nevessen?

  • Rester ou se dépayser ? – Maradni vagy kivándorolni ?
    Miért kell feltétlenül messzire menni, hogy munkát találjunk?
  • Leila Slimani, a Goncourt-díjas marokkói írónő

    Második regénye, a Chanson douce (Édes ének) elnyerte a legáhítottabb irodalmi díjat és fantasztikus sikert aratott. De ki ez a nő? A kétnyelvű írásból kiderül!